Comment Google prend-il en compte les liens nofollow internes ?

Google

Comment Google prend-il en compte les liens nofollow internes ?

Les liens internes ou externes servent à améliorer le SEO, donc à générer plus de trafics. Même s’ils n’impactent pas directement sur le référencement naturel, ils augmentent le nombre de trafics organique sur le site. Cependant, depuis le 1er mars 2020, Google suit les contenus des liens en nofollow, de quoi donner du fil à retordre aux webmasters. Qu’à cela ne tienne, quel est l’impact d’un tel changement sur le positionnement d’un site web ?

Liens Nofollow et Dofollow : quelle différence ?

Le terme No follow en anglais signifie « ne pas suivre ». Contrairement au lien Do follow ou « à suivre », le premier lien n’a aucun impact sur le référencement. Il contribue à un meilleur positionnement sur les résultats des moteurs de recherche en valorisant le site indexé, selon la notoriété du lien suivi. En revanche, les robots de Google passant sur un Nofollow continue à crawler le contenu d’un site sans suivre le lien. Alors quelle que soit l’autorité du Nofollow, elle n’aura aucune conséquence sur le référencement naturel.

Lorsque l’internaute visite un contenu, il est dirigé par le lien dofollow vers un contenu pertinent. Que ce soit sur un site source ou un site partenaire. Donc, selon l’autorité du lien dofollow, Google valorise ou non le site. Dans le cas d’un attribut Nofollow, les robots de Google crawlent le contenu et ne prennent pas en compte ces liens. Alors, ce procédé surtout très rencontré dans les réseaux sociaux, les annuaires ou pages sponsorisés n’apportent aucune visibilité au site, car est édité dans un but incitatif.

Impact du lien Nofollow

Google nofollow

Auparavant l’utilité d’un lien nofollow dans un contenu on-page divise les experts du SEO. Les néophytes en référencement vont dire que ce lien n’a aucune raison d’être vu qu’elle n’apporte aucune notoriété à la page. Ce qui est faux, car la nature du lien « à suivre » ou « à ne pas suivre » n’a aucun impact sur l’internaute, donc il clique n’importe lequel lien qui l’intéresse. Néanmoins, un lien nofollow contribue à augmenter le volume du trafic d’un site web.

À part le trafic, prenons l’exemple d’une page qui insère un lien nofollow pointant vers un autre page source. Ce lien n’est pas pris en compte par les robots de Google, donc la page indiquée n’est pas crawlé. Cependant, si un autre site pointe un lien nofollow sur ce même site non-indexé, cela impact positivement sur son positionnement, vu qu’il sera à la fois crawlé et indexé par ce clic.

Google indexe désormais les liens en Nofollow

Des changements interviennent à ce sujet depuis le 1er mars 2020 car Google décide de suivre les liens dits nofollow. Dès lors, un backlink qui avant n’était pas crawlé devient indéxable.

Deux cas de figure peuvent se présenter : si les pages indexées ont une bonne notoriété, le site profite de cet avantage. Au cas où les pages indexées ont une faible qualité, elles créeraient d’autres problèmes tel que le duplicate content ou la cannibalisation de pages. Ce qui par la suite engagerait d’autre budget pour désindexer les mauvais liens.

En somme, le référenceur doit soigner son maillage interne afin de ne pas envoyer les internautes et les robots de Google vers des Url de mauvaise qualité. De plus, le moteur de recherche ne donne aucun indice des Urls qu’il tient ou non en compte. Les liens nofollow doivent être des Url facilitant l’exploration du contenu à l’internaute. Ainsi, un mauvais maillage interne entraînera des erreurs lors de l’indexation de la page, sachant que celles-ci impacteront négativement sur le positionnement du site sur les SERPs.

Images : netdna-ssl.com ; searchenginejournal.com